Route – Championnats de France – Saint-Omer – 27 avril – Reconnaissance du parcours en ligne – Philippe Tacquez: « Un esprit flandrien »

Philippe Tacquez, président du Vélo Club de Saint-Omer, ne cherche pas la lumière.

Il est pourtant l’un des grands artisans de ces Championnats de France 2017, à Saint-Omer.

Une ville qui avait déjà accueilli ceux de l’Avenir en 2014. Et chez les juniors, c’était un certain Rayane Bouhanni qui avait gagné. Tiens, tiens… Philippe Tacquez était déjà là, dans le rôle du grand ordonnateur de cette manifestation. Humble, mais si efficace.

Il a en été de même aujourd’hui à l’occasion de la reconnaissance des France 2017 qui seront sans nul doute une grande fête pour cette ville des Hauts de France, et qui va battre cyclisme pendant quatre jours au mois de juin. Le circuit qui sera proposé aux concurrents, c’est encore l’œuvre de Philippe Tacquez. « Je l’ai tracé en tenant compte de la géographie de Saint-Omer et des contraintes en distance à développer pour le parcours des France que nous avons. Mon but était de trouver un parcours atypique, avec un esprit « flandres », c’est à dire roulant, et une partie avec un long faux plat, une bosse un « berg » qui pourrait user au fil des tours le peloton ».

Un parcours que Pierre-Yves Chatelon, entraîneur national des Espoirs à la FFC, qualifie également lui aussi « de nordiste. Il reste en effet roulant malgré le berg. Chez les amateurs avec des équipes de six coureurs au départ on peut s’attendre à une course de mouvement, alors que chez les pros, les formations qui disposent de sprinters tenteront de contrôler l’épreuve comme cela avait été le cas au Futuroscope, sur un tracé qui était quasiment similaire à celui-ci. » La donne pourrait changer « si le temps n’est pas au beau. Ce ne sera pas la même course, et cela peut alors s’apparenter à une classique. La bascule du « Mont » est loin de l’arrivée. Mais le vent venait à souffler de côté cela pourrait alors devenir très intéressant ».

Ce championnat ouvrira aussi comme toutes les années avec les chronos individuels, et là le parcours proposé est plus vallonné… et surtout les courses s’achèveront sur le vélodrome Jacques Anquetil de Saint-Omer. « Le tracé est moins exigeant qu’à Vesoul l’an passé, et pour moi, ajoute Pierre-Yves Chatelon, se rapproche plus de celui de Chantonnay. Sylvain Chavanel, Anthony Roux, Johan Le Bon, Tony Gallopin, peuvent faire figures de favoris. Il faudra voir aussi un Rémi Cavagna là-dessus… »

Hervé Bombrun
Crédit photo FFC – Patrick Pichon